Les Problématiques De La Violence Conjugale

La violence conjugale est un fait réel considéré comme un problème de couple plutôt qu’un fléau de société. Elle peut aussi bien concerner les deux sexes, mais ...

violences-conjugale.jpg

La violence conjugale est un fait réel considéré comme un problème de couple plutôt qu’un fléau de société. Elle peut aussi bien concerner les deux sexes, mais ce sont les femmes qui en souffrent le plus fréquemment. C’est un phénomène social que l’on observe au quotidien. Dans la plupart des cas, on l’associe à la violence physique, mais c’est loin d’ètre aussi simple.

La violence conjugale, pas uniquement des coups

La violence conjugale corporelle

Quand on fait allusion à une violence conjugale, l’esprit est automatiquement focalisé vers la violence physique (coups, agressions). Celle qui est la plus connue de tous et celle qui est la plus médiatisée. Il faut avouer que c’est normal, puisque les conséquences sont palpables (Å“il au beurre noir, blessures, bleus, voire décès…).

La violence conjugale psychologique

En réalité, le problème peut ètre plus profond. Oui, il peut par exemple ètre engendré par de la jalousie, unemaltraitance psychologique dans le couple. C’est la plus subtile d’entre toutes. La violence psychologique est souvent confondue avec la violence verbale qui se caractérise par des injures, des insultes, des paroles vulgaires, etc. Humiliations, sarcasmes, dominations, contrôles, menaces, reproches, atteintes morales… sont les pains quotidiens de la victime. Il peut aussi s’agir de brutalité envers les objets et les animaux. En fait, rien que le fait de verser sa colère sur un objet (frapper, lancer, briser) ou sur un animal de compagnie avec l’intention d’intimider l’autre peut déjà ètre considéré comme une violence conjugale.

La violence sexuelle dans le couple

Il y a également l’agression sexuelle, la plus cachée et la plus taboue. Eh oui, un ménage est fait pour entretenir des relations intimes, mais lorsque l’une des deux parties n’est pas consentante, cela peut devenir un réel problème conjugal de couple. C’est bien le cas lorsque l’autre se fait attacher contre son gré durant le rapport sexuel, ou lorsqu’une femme se fait prendre de force ou encore qu’elle se fasse injurier ou humilier pendant l’acte… Et il ne faudrait pas oublier qu’il peut aussi s’agir de violence économique. Celle qui empèche l’autre partie d’avoir un compte bancaire, une source de revenue, de l’argent de poche…

Violence conjugale, pourquoi continuer à la supporter ?

Peur du célibat ou de la monoparentalité

Nombreuses sont les raisons qui poussent les victimes de violences conjugales à demeurer avec leurs agresseurs, malgré tous les maux qu’elles subissent. Il peut s’agir de simple honte ou de sentiment de culpabilité ou encore d’impuissance et de peur d’ètre jugé et de ne pas ètre crue. La plupart d’entre elles sont prises au piège dans le cycle de la violence conjugale (climat de tension, agression, justification, réconciliation). Elles ont peur des menaces et se soucient des conséquences sur leur avenir amoureux.

Méconnaissance des lois portant sur la violence conjugale

Elles se font des soucis pour les enfants et craignent d’ètre responsables d’une éventuelle rupture de couple. Elles éprouvent encore des sentiments d’amour. Et puis, la plupart d’entre elles ignorent l’existence des lois qui les protègent ou croient tout simplement que celles-ci sont incapables de les protéger.

Violence conjugale, que dit la loi ?

La violence entre partenaires est un délit puni par la loi. Elle est régie par la loi du 24 novembre 1997 visant à combattre les violences au sein du couple. C’est bien le cas de la législation du 4 juillet 1989 réprimant le viol entre époux ou bien de la loi du 30 octobre 1998 régissant le harcèlement psychologique couple ou encore celle du 6 janvier 2003 permettant l’attribution du logement familial à la victime du couple.

Il y a également l’article 327 du Code Pénal concernant les menaces d’attentat contre les personnes ou celui du 458 bis qui permet de rompre le secret professionnel en cas d’infraction sur des personnes vulnérables. Dans les cas aggravés, la loi du 15 mai 2012 est relative à l’interdiction temporaire de résidence avec la victime en cas de violence domestique…

Tout cela pour dire que la violence conjugale est un problème familial que la loi ne prend pas à la légère. Mais avant d’en arriver là, il est toujours envisageable de trouver une solution alternative, telle que l’aide d’un psychologue en relation amoureuse ou d’un conseiller conjugal.


46 visite(s) | mot clés: problème de couple - avenir amoureux - problème familiale - Psychologie couple - psychologie rélation amoureuse - Problème conjugal - Psychothérapie couple



Articles similaires

querelle-entre-couple.jpg
17 Dec 2017

Dispute D’enfants, Un Problème Familial Difficile À Gérer Chez Les Familles Recomposées

Avec la rupture de couple qui touche près de la moitié des ménages, les familles recomposées prennent de plus en plus de place dans la société française. Et avec elles Lire la suite

amour-famille.jpg
12 Dec 2017

La Concurrence Entre Parents Et Grands-Parents Dans La Vie Familiale

La vie familiale est loin d’ètre facile. Surtout quand la concurrence entre parents et grands-parents y met son grain de sel. La situation peut tourner au vinaigre ... Lire la suite

Les mots les plus recherchés ...

femme pour mariage confiance en soi problème de couple problème familiale aide pour couple Séduction séduire une femme site des rencontres Bon plan technique de drague Comment aborder entrée facile Rupture du couple femme au lit Femme en manque avenir amoureux Psychothérapie couple rencontre par affinité rendez-vous amoureux Célibataire
.

Kissa Ngoni

A propos de moi

Bonjour chers lecteurs et lectrices, je suis Kissa ngoni, la créatrice de votre blog amour et séduction préféré. Savez-vous qu’il existe 3 manières de maitriser l’art  lire plus ...